ALEX : Cellule d'écoute et d'accompagnement face aux violences sexistes, sexuelles et discriminatoires



Les violences, qu’est-ce que c’est ?

Les violences se caractérisent par un ensemble d’attitudes qui manifestent de l’hostilité ou de l’agressivité entre les individus, volontairement ou involontairement, ou à l’encontre d’autrui, sur sa personne ou sur ses biens. Les violences verbales sont des propos excessifs, blessants, grossiers ou des provocations à la haine, à la violence ou aux discriminations. Les propos tenus sur le ton de l’humour mais qui blessent ou stigmatisent peuvent aussi être vécus par les personnes qui se sentent mises en cause comme des violences verbales Les violences physiques englobent les violences qui portent atteinte à l’intégrité physique de l’individu.


Les violences sexistes et sexuelles, qu’est-ce que c’est ?

Les violences sexistes sexuelles se définissent comme étant tout acte sexuel, toute tentative d’acte sexuel, tout commentaire ou avance de nature sexuelle dirigés à l’encontre d’une personne et sans son consentement.

Ces violences peuvent prendre diverses formes : les propos sexistes, les invitations trop insistantes, le harcèlement sexuel, l’exhibitionnisme, le chantage, les menaces, les attouchements et les caresses de nature sexuelle, l’utilisation de la force qui peut se manifester par un baiser volé et aller jusqu’au viol.

Les actes de discriminations, qu’est-ce que c’est ?

La discrimination consiste à défavoriser une personne pour des motifs interdits par la loi. Par exemple l'origine, le sexe, l'âge, l'orientation sexuelle, les convictions politiques, philosophiques ou religieuses, etc... En ce sens, elle constitue une atteinte à l’égalité en dignité.

Il y a discrimination lorsque trois éléments sont réunis :

  • un traitement moins favorable envers une personne ou un groupe de personnes ;
  • en raison de critères définis par la loi (origine, handicap, sexe, religion, orientation sexuelle…) ;
  • dans un domaine prévu par la loi (l’emploi, l’accès au logement…)
Les actes de discriminations sont punis par la loi dans tous les cas. C’est une circonstance aggravante lorsqu’elles sont accompagnées d’une intention raciste, antisémite, sexiste, homophobe…